CHARRIER, P., CLAVANDIER, G., BERTHOD, M.-A., JULIER-COSTES, M., PAGNAMENTA, V., & PILLONEL, A. (soumis). « Ne pas rompre la trajectoire des corps morts. Articulations professionnelles durant la pandémie de COVID-19 ». 

Une partie de l’équipe de recherche (Marc-Antoine Berthod, Gaëlle Clavandier, Philippe Charrier, Martin Julier-Costes, Veronica Pagnamenta, Alexandre Pillonel) vient de publier un article dans le numéro Sociologie, 2023/2 (Vol. 14), p. 157-173. 

https://www.cairn.info/revue-sociologie-2023-2-page-157.htm

Cet article examine l’impact de la pandémie de Covid-19 sur la gestion des décès, tant au niveau des pratiques que de la réglementation. Il analyse les ajustements et les nouvelles collaborations professionnelles résultant de cette crise, ainsi que leurs répercussions sur les acteurs impliqués. La manipulation des corps et leur traitement, dans un contexte de nombreuses morts et d’urgence, a conduit les professionnels à éviter une focalisation strictement “mortuaire”, contrastant avec les pratiques habituelles. Cette période a mis en évidence des similitudes entre les secteurs sanitaire et funéraire, confrontés aux mêmes défis et démontrant les mêmes engagements. En perturbant les routines habituelles, la pandémie a mis à l’épreuve les principes de soin, engendrant un stress émotionnel important chez les professionnels et des dilemmes éthiques.

This article examines the impact of the Covid-19 pandemic on the management of deaths, in terms of both practices and regulations. It analyzes the adjustments and new professional collaborations resulting from this crisis, as well as their repercussions on the actors involved. The manipulation of bodies and their treatment, in a context of numerous deaths and urgency, led professionals to avoid a strictly “mortuary” focus, contrasting with usual practices. This period highlighted similarities between the healthcare and funeral sectors, facing the same challenges and demonstrating the same commitments. By disrupting normal routines, the pandemic challenged the principles of care, generating considerable emotional stress for professionals and ethical dilemmas.

BERTHOD, M.-A., CLAVANDIER, G., CHARRIER, P., JULIER-COSTES, M., PAGNAMENTA, V., & PILLONEL, A. (soumis).  « Waves of grief. Fluctuating restrictions, treatments of corpses and experiences of loss during the Covid-19 pandemic”.

Une partie de l’équipe de recherche (Marc-Antoine Berthod, Gaëlle Clavandier, Philippe Charrier, Martin Julier-Costes, Veronica Pagnamenta, Alexandre Pillonel) vient de publier un numéro dans la revue Études sur la mort, 2023, N°1, p. 51-72

https://www.cairn.info/revue-etudes-sur-la-mort-2023-1-page-51.htm

Cette revue explore l’impact de la pandémie de COVID-19 sur les pratiques funéraires et le processus de deuil. En se basant sur des récits de personnes en deuil en France, en Suisse et en Italie, il suggère que les parcours de deuil sont variés, changeants et sujets à de multiples ajustements, tout comme ceux des défunts. Il met en lumière quatre types de trajectoires pour illustrer que la relation entre les rituels funéraires perturbés et la complexité du deuil n’est pas uniforme.

This review explores the impact of the COVID-19 pandemic on funeral practices and the grieving process. Based on narratives from mourners in France, Switzerland and Italy, it suggests that mourning trajectories are varied, changing and subject to multiple adjustments, just like those of the deceased. It highlights four types of trajectories to illustrate that the link between disrupted funeral rituals and the complexity of bereavement is not uniform.

BERTHOD, M.-A., PAGNAMENTA, V., PILLONEL, A. & ROSENSTEIN, E. (2022, à paraître). Entretien « Recherche, mondes funéraires, deuil et pandémie : parvenir à conjuguer les temporalités ». In E. Rosenstein & S. Mimouni (éds), COVID-19 : les politiques sociales à l’épreuve de la pandémie, Zurich, Seismo.  

Une partie de l’équipe de recherche (Marc-Antoine Berthod, Veronica Pagnamenta, Alexandre Pillonel, Emilie Rosenstein) vient de publier un ouvrage dirigé par Emilie Rosenstein et Serge Mimouni, in E. Rosenstein & S. Mimouni (Eds), 2022. COVID-19 : Les politiques sociales à l’épreuve de la pandémie (pp. 387-402). Seismo.

https://www.seismoverlag.ch/fr/daten/covid-19-f/

Dans cet échange dirigé par Emilie Rosenstein avec Marc-Antoine Berthod, Veronica Pagnamenta et Alexandre Pillonel, tous chercheurs à la Haute école de travail social et de la santé – Lausanne (HETSL), le projet de recherche “No Lonely Deaths” est au cœur des discussions. Financé dans le cadre de l’appel à projets spécial “coronavirus” du Fonds national suisse (FNS), ce projet explore l’impact de la pandémie de COVID sur les pratiques des professionnels qui prennent en charge les personnes décédées. Les chercheurs partagent leur expérience et abordent divers aspects de cette recherche menée dans le contexte particulier de la pandémie. Ils discutent notamment de la temporalité de la recherche, des défis liés au confinement pour accéder au terrain et collecter des données, ainsi que des aspects éthiques de cette démarche.

In this exchange led by Emilie Rosenstein with Marc-Antoine Berthod, Veronica Pagnamenta and Alexandre Pillonel, all researchers at the Haute école de travail social et de la santé – Lausanne (HETSL), the “No Lonely Deaths” research project is at the center of discussions. Financed by the Swiss National Science Foundation’s ( FNS ) call for special “coronavirus” projects, this project explores the impact of the COVID pandemic on the practices of professionals caring for people who have died. The researchers share their experience and discuss various aspects of this research carried out in the particular context of the pandemic. In particular, they discuss the temporality of the research, the challenges of confinement to access the field and to collect data, and the ethical aspects of this approach.

Colloque clôture fin de programme ANR & FNS

Le projet ANR Flash COVID-19 Cofunéraire est à l’honneur lors du colloque international et interdisciplinaire, patronné par M. Jean Pierre Sueur, questeur au Sénat, et M. Pierre Ouzoulias, Sénateur. L’événement se tiendra au palais du Luxembourg, 15 rue Vaugirard, 75006 Paris, dans la salle Monory, du 25 mars 2022 au 26 mars 2022.

Pour ceux qui ne peuvent pas assister en personne, le colloque est également disponible à distance via le lien Zoom suivant:

us02web.zoom/j/88250955312.

Entretien avec Gaëlle Clavandier, Guillaume Rousset et Philippe Charrier : “Crise sanitaire mondiale et transformation des pratiques funéraires en Europe”

Vous pouvez retrouver dans la Revista de direito de l’Univeristé de Brasilia (vol. 5, n°2, 2021), l’entretien réalisé par Simone Rodrigues Pinto (Université de Basília) et Valérie Robin Azevedo (Univ. de Paris) avec Gaëlle Clavandier, coordinatrice du programme de recherche , ainsi que Philippe Charrier et Guillaume Rousset, membres de ce programme. L’entretien porte sur la question de la crise sanitaire mondiale et des transformations des pratiques funéraires en Europe.

https://periodicos.unb.br/index.php/revistadedireitounb/article/view/39515/30772

Intervention de Gaëlle Clavandier dans un webinaire consacré aux sciences à l’épreuve des crises sanitaires et environnementales

Dans le cadre du cycle « Les sciences à l’épreuve des crises sanitaires et environnementales » (Réseau des MSH) et du dispositif « HS3P – Crises sanitaires et environnementales : humanités, sciences sociales, santé publique » (CNRS, Inserm), La MSH Lyon Saint-Etienne organise une nouvelle visioconférence ouverte à tou.te.s intitulé :

La réponse funéraire en période de pandémie. Impact sur les professionnels et les personnes endeuillées

Intervenante : Gaëlle Clavandier, maître de conférences HDR en sociologie et anthropologie (université Jean-Monnet-Saint-Étienne, CMW).

La pandémie de Covid-19 confronte les sociétés occidentales à une crise sanitaire et sociale sans précédent. Elle bouleverse le système funéraire, en particulier les temps de l’adieu au défunt et des obsèques. À la différence des crises récentes de mortalité, ici ce sont l’ensemble des décès qui est concerné. Ce webinaire présentera des travaux de recherche qui ont documenté les aménagements (normatifs, organisationnels, techniques, relationnels) mis en œuvre par les acteurs professionnels au moment de la crise ou des crises (soignants, opérateurs funéraires, agents de l’état civil, des cimetières et des crématoriums). L’objectif du projet “COFUNERAIRE : co-construire une réponse funéraire en contexte de la pandémie du Covid-19” est aussi d’apprécier les multiples impacts de ces aménagements sur les personnes endeuillées et d’analyser les ressources qu’elles ont pu développer pour faire face à cette situation singulière et les impossibilités auxquelles elles ont été confrontées. Ces recherches se fondent sur une approche qualitative – observations, entretiens – principalement en France et en Suisse, mais également en Italie. Elles partent de l’hypothèse qu’en raison de l’étendue et de la durée de cette crise sanitaire, les conséquences en matière funéraire nécessite une réponse collective co-construite prenant en compte la reconnaissance et la sécurisation des pratiques professionnelles, la gestion des corps selon les recommandations tant sanitaires que sociales, la ritualité funéraire au moment du décès et lors des mois qui suivent.

La visioconférence aura lieu le vendredi 5 novembre 2021, de 13h à 14h.

Contact : communication@msh-lse.fr
En savoir plus : https://www.msh-lse.fr/agenda/reponse-funeraire-pandemie/

Co-construire une réponse funéraire en contexte de pandémie du Covid-19

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search