FRANCESCA BOSISIO

francesca.bosisio@unil.ch

Titulaire d’un doctorat en psychologie de la santé. Durant ses études, elle a reçu une formation approfondie en méthodes qualitatives et en méthodes mixtes. Dans ce contexte, elle privilégie une épistémologie constructiviste qui fait une large place aux participant-e-s dans la construction de l’objet de recherche et de la méthodologie.

Depuis de nombreuses années, elle travaille à l’UNIL et au CHUV sur des missions confiées par des acteurs sociaux et des services de santé publique. Ces mandats sont issus du plan stratégique de la Direction générale de la santé du Canton Vaud et concernent principalement l’anticipation en lien avec la santé et la manière dont les technologies changent notre rapport au corps et à la mort.

Depuis 2017, elle est chargée de la coordination de la Mission santé et société, de la recherche sur le projet de soins anticipé (advance care planning en anglais) et d’enquêtes participatives en préparation des Assises de la mort (en réponse à un postulat d’un groupe d’une députée vaudoise, https://www.vd.ch/toutes-les-autorites/grand-conseil/seances-precedentes/annee-2020/seance-du-mardi-10-mars-2020/postulat-leonore-porchet-et-consorts-la-mort-cest-tabou-on-en-viendra-tous-a-bout/ ). En parallèle, elle est chargée de cours à la Faculté de biologie et médecine de l’Université de Lausanne, de la Faculté de sciences sociales et politiques de l’Université de Lausanne et dans le cadre du MAS de psychologie de la santé des Universités de Fribourg, Lausanne et Genève.

Co-construire une réponse funéraire en contexte de pandémie du Covid-19

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search